Obscurantisme : le ministère de l'éducation polonais conteste Darwin

Publié le par Le Blog du MRAP Fédération de Moselle

Un article de Célia Chauffour, dans le Monde du 21.10.06

    Le croquis montre un primate qui se transforme en Homo sapiens. Publié en "une" du quotidien polonais Gazeta Wyborcza, l'un des titres les plus importants de la presse nationale, dans son édition de jeudi 19 octobre, ce dessin sur les origines de l'homme est au coeur d'un incident survenu dans un lycée de Lodz, à 135 kilomètres au sud-ouest de Varsovie. Un professeur avait pensé l'afficher sur le mur d'une salle de classe. Pourtant, il est resté au placard "pour que personne n'y voie une provocation", explique la direction du lycée.

Et pour cause. Quelques jours plus tôt, samedi 14 octobre, Miroslaw Orzechowski, vice-ministre de l'éducation polonais et député de Lodz arborant les couleurs de la Ligue des familles polonaises (LPR, extrême droite ultracatholique), avait remis en question la théorie de l'évolution, celle que Charles Darwin avait exposée en 1859 dans son livre L'Origine des espèces, et que le pape Jean Paul II avait qualifiée de "plus qu'une simple hypothèse".

La réduisant à un "mensonge", M. Orzechowski a condamné la théorie évolutionniste à n'être qu'"une histoire à caractère littéraire qui pourrait servir de trame à un film de science-fiction". Il a voué aux gémonies "une conception lâche d'un vieil homme non croyant".

La création d'Adam - de Michelangelo Buonarroti dit Michel-Ange

Pour Roman Giertych, le controversé ministre de l'éducation polonais et chef de file de la LPR, entré en mai au gouvernement à l'appel de la droite conservatrice, "la Pologne est un pays libre. Chacun a le droit d'y exprimer ses opinions". Ce qu'il pense des déclarations de son vice-ministre ? "Je ne suis pas un scientifique, je ne peux pas juger ces propos. Je vous invite à contacter mon père, qui est par ailleurs biologiste, pour en débattre. Ce n'est pas à moi, en tant que ministre de l'éducation, de prendre position", rétorque-t-il.

Dans la ligne de mire de la LPR, la théorie de Darwin avait déjà, début octobre, fait l'objet d'attaques virulentes lancées par le père du ministre de l'éducation, Maciej Giertych. Eurodéputé LPR, ce dernier avait demandé le retrait de la théorie des programmes scolaires, prétextant qu'elle n'est "pas soutenue par des preuves".

"La déclaration de M. Orzechowski relève soit d'une provocation, destinée à tester les réactions de la société polonaise, soit d'une intime conviction, celle d'un ultracatholique persuadé qu'il existe une conspiration contre Dieu et contre la vérité portée par la religion catholique", note Karol Sabath, paléontologue au Musée de l'évolution à Varsovie. "C'est la première fois à ce niveau de l'Etat, et de surcroît au ministère de l'éducation, qu'une voix condamne ouvertement la théorie de Darwin." "Maciej Giertych, un créationniste notoire, avait déjà tenu des propos identiques, quelques années plus tôt", précise-t-il.

Comment expliquer le silence de l'exécutif polonais, notamment du parti conservateur Droit et justice, (PiS), sur la prise de position de M. Orzechowski ? "En réagissant maintenant, la droite s'engagerait dans un débat difficile", analyse le politologue Bohdan Szklarski. "En même temps, son silence renforce certains stéréotypes de la Pologne à l'étranger - ceux d'un pays trop catholique et conservateur. Mais je doute que le gouvernement actuel s'en préoccupe."



Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article