17 octobre 1961: un crime d'état

Publié le par Le Blog du MRAP Fédération de Moselle


Le Collectif 17 octobre 1961, dont font partie le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié des peuples (MRAP) et la Ligue des droits de l'Homme (LDH), ont demandé dans un communiqué commun lundi 03 octobre 2011, "que les plus hautes autorités reconnaissent les massacres commis par la police parisienne le 17 octobre 1961 et les jours suivants comme crime d'Etat".

 

Les faits : dans la nuit du 17 au 18 octobre 1961, les forces de l'ordre avaient réprimé une manifestation pacifique organisée à Paris par le FLN contre le couvre-feu alors imposé aux Algériens, faisant de trois morts (bilan officiel) à plus de 200, selon les travaux d'historiens.

 

17-octobre-1961---Un-crime-d-etat.jpgLa requête est faite chaque année. Elle prend un relief particulier à deux semaines de la célébration du 50e anniversaire de la répression à Paris de la manifestation algérienne du 17 octobre 1961, qui avait fait plus de 200 morts selon des historiens.


Pour commémorer le drame, une série d'initiatives, débats, projections de films sera organisée dans les prochains jours à Paris et en banlieue. Principal événement, une manifestation sera organisée le 17 octobre à 18H00 à Paris, selon le même itinéraire que celle de 1961.


Le 15 octobre, l'Assemblée nationale accueillera un colloque sur le sujet, avec les historiens Gilles Manceron, un Français, et Hassan Rémaoun, un Algérien.

 

Pour lever les zones d'ombres sur la répression, le Collectif réclame aussi "que la liberté d'accès aux archives soit effective pour tous" et "que la recherche historique sur ces questions soit encouragée, dans un cadre franco-algérien, internationale et indépendant".

 

"Ce n'est qu'à ce prix que pourra disparaître la séquelle la plus grave de la guerre d'Algérie, à savoir le racisme dont sont victimes aujourd'hui nombre de citoyens d'origine maghrébine ou des anciennes colonies, y compris sous la forme de violences policières récurrentes, parfois meurtrières".

Publié dans Actualités

Commenter cet article