Un toit c’est un droit ! Rassemblement à Metz

Publié le par Le Blog du MRAP Fédération de Moselle

Communiqué du Collectif  Mosellan de Lutte contre la Misère :

 

Un toit c’est un droit !

Des moyens pour l'hébergement d’urgence et le logement !

 

En liaison avec la plate-forme nationale « contre logement cher »

 manifestons début mars pour le droit au logement.

Rassemblement à Metz

place de la République - colonne Merten

samedi 10 mars à 15h 

 

 Le 15 mars c’est le retour des expulsions et l’angoisse pour des familles d’être jetées à la rue et de sombrer dans l’exclusion. Depuis 10 ans en France, le nombre d’expulsions a doublé, comme le nombre de sans-abris. A mesure que les loyers et l’immobilier flambent, la précarité, la pauvreté salariale et le chômage s’étendent, les charges, l’énergie, les transports, les soins et l’alimentation augmentent aussi.

 

En 2011, le gouvernement a réduit de 30% le budget dédié à l’hébergement d’urgence. Cette réduction conduit à la rue des personnes supplémentaires, dont de nombreuses familles.

En France, près de 700 000 personnes sont sans domicile personnel dont plus de 100 000 personnes à la rue. Aux sans-abri de longue date, s’ajoute un nombre croissant de travailleurs pauvres. Or, la rue, c’est le bannissement social et une condamnation à une mort lente en moyenne à l’âge de 45 ans, comme le démontrent de multiples rapports.

 

Cette politique délibérée favorise le logement cher, et soutient les milieux de l’immobilier, (bailleurs privés, spéculateurs, BTP, banques), qui s’enrichissent sur le dos des locataires et des accédants. Le logement cher, c’est le racket des couches populaires: jeunes, salarié-e-s, précaires, mères isolées, migrants, retraités, handicapés. En plus, les statuts locatifs sont attaqués et précarisés, même en HLM.

 

Le gouvernement, contrairement à ses obligations, refuse d’appliquer tout au long de l’année les lois sur l’accueil inconditionnel de toute personne sans abri. Il refuse d’appliquer les autres dispositions qui permettraient de répondre aux urgences, notamment la mobilisation des locaux et logements vacants dans le contexte actuel de grave crise du logement, de cherté des loyers, et de spéculation immobilière.

 

Le gouvernement actuel nous annonce encore des mesures qui précarisent les locataires, fragilisent les HLM, soutiennent les promoteurs et les grands patrons du BTP.  STOP !!

 

Ce n’est pas une fatalité !

Toutes et tous ensemble, on peut gagner. Le projet interdisant de vivre dans un camping plus de 3 mois a été abandonné, un projet pour encadrer les loyers a été adopté au Sénat.

En Moselle, continuons de demander aux Pouvoirs Publics :  

-  La baisse des loyers et de l’énergie avec l’encadrement et baisse de 10 à 20%  des loyers privés, des charges, hausse des allocations logement, taxation de la spéculation.

- Le renforcement du Livret A et du 1% logement, abrogation des mesures de marchandisation des HLM (CUS, ventes, démolition, privatisation...),

-  Un véritable service public du logement. 

-  Le respect du droit à l'accueil inconditionnel, toute l’année, de toute personne sans abri,

-  L’ouverture, dès que le besoin existe et de manière temporaire, de logements vides du parc des bailleurs sociaux, de locaux communaux ou de bâtiments publics permettant la mise à l’abri de tous les demandeurs d'asile en attente de placement par le 115.

-  La mise en place d’arrêtés préfectoraux et municipaux concernant la mise à disposition de logements vacants par application de la loi sur les réquisitions.

-  Le respect de la loi DALO avec le relogement dans les délais,

-  L’application de la loi SRU ( 20% de logements sociaux dans chaque commune,

-  L’abrogation des Lois qui précarisent les locataires (loi Boutin, congé vente …), relogement des habitants de taudis, toxiques (saturnisme), de bidonville ; des droits pour les habitants de camping, des foyers de migrants, d’habitat hors norme et/ou choisi ; soutien à l’habitat coopératif.

 

Le COLLECTIF MOSELLAN DE LUTTE CONTRE LA MISERE est composé par les organisations et associations :

 

AC! Metz et Nord de la Lorraine, CLCV Metz-Borny, ATTAC 57, Culture et Loisirs, CGT, Droit Au Logement 57,

FASE57, NPA, Médecins du Monde, Mouvement des Jeunes Socialistes, MRAP Moselle, PG57, Réseau Education Sans Frontières 57,Sud.Santé sociaux, UNEF

 

Contact  Le COLLECTIF MOSELLAN DE LUTTE CONTRE LA MISERE

      TEL : 03 87 75 81 70            FAX : 03 87 76 38 33         E-MAIL : denis.maciazek@numericable.fr

.....................................

 

Le MRAP Moselle qui fait partie des associations fondatrices

du Collectif Mosellan de lutte contre la Misère appelle à un mobilisation importante !

 

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article