Création d’une Journée européenne contre la peine de mort

Publié le par Le Blog du MRAP Fédération de Moselle

La Pologne lève son veto à la création d'une Journée européenne contre la peine de mort.
Un article de Rafaële Rivais, paru sur le site Lemonde.fr le 08.12.2007


    Vendredi 7 décembre, les ministres de la justice de l'Union européenne ont approuvé à l'unanimité la création d'une Journée européenne contre la peine de mort. Leur vote a été rendu possible grâce au changement de gouvernement en Pologne. Ce pays, désormais gouverné par Donald Tusk, leader de la droite modérée (Plateforme civique), a levé le veto opposé par son prédécesseur, l'ultraconservateur Jaroslaw Kaczynski.

 

La peine de mort n'existant plus dans aucun pays européen, l'ancien premier ministre polonais jugeait cette initiative inutile, sauf à l'élargir à une journée de défense de la vie, prônant l'interdiction de l'euthanasie et de l'avortement.

 

C'est le commissaire italien Franco Frattini, en charge de la justice, de la liberté et de la sécurité, qui a eu l'idée d'organiser cette journée, conjointement avec le Conseil de l'Europe, organisation intergouvernementale basée à Strasbourg, qui a fait de l'abolition de la peine de mort l'un de ses objectifs principaux - depuis la chute du mur de Berlin, c'est une condition à son adhésion.

 

A Bruxelles, le Conseil de l'Union européenne n'a pas pu se joindre à cette initiative, en raison de ses modalités de vote, qui requièrent l'unanimité. A Strasbourg en revanche, au comité des ministres du Conseil de l'Europe, où seule la majorité simple était requise, la Pologne n'a pas osé s'opposer à la création de cette journée, sachant qu'elle serait isolée face aux 46 autres Etats-membres et ridiculisée par son vieil ennemi russe. La journée européenne contre la peine de mort aura lieu chaque année le 10 octobre.

 

L'idée de cette journée a été particulièrement soutenue par l'Italie. Depuis des années, Rome se bat pour que l'Union fasse adopter par l'Assemblée générale des Nations unies un moratoire sur les exécutions. Une première victoire a été obtenue le 15 novembre, lorsqu'une telle résolution a été adoptée par une commission de l'ONU, en dépit de l'opposition des Etats-Unis, de la Chine et de l'Iran.

 

08.12.2007


Publié dans Actualités

Commenter cet article