Coran brûlé, procédure annulée

Publié le par Le Blog du MRAP Fédération de Moselle

  Poursuivi pour incitation à la haine raciale, l'homme qui avait brûlé une édition du Coran avant d'uriner dessus début octobre à Bischheim, près de Strasbourg, a vu sa citation annulée lundi par le tribunal correctionnel en raison d'un vice de procédure.


La citation est nulle car le procureur n'a visé que l'article 24 de la loi de 1881 dans sa globalité, et non l'alinéa précis qui réprime la haine raciale, selon la présidente du tribunal. Toutefois, selon l'avocat du prévenu, Me Renaud Bettcher, le ministère public va reprendre l'affaire.

 

Une nouvelle audience devrait donc avoir lieu dans les semaines à venir. "Je peux comprendre que des associations musulmanes aient eu le sentiment d'avoir été heurtées dans leur conscience", estime Me Bettcher, "mais pour moi c'est du pur blasphème et non de la provocation à la haine raciale. Et le blasphème est encore possible dans notre république laïque" (source AFP).

 

Publié sur http://www.libestrasbourg.fr

Publié dans Actualités

Commenter cet article