"L'armée du crime"

Publié le par Le Blog du MRAP Fédération de Moselle

  Immigrés, ils sont entrés dans la Résistance pour libérer la France, en laquelle ils croyaient, celle des Droits de l'Homme. Le film de Robert Guédiguian, "l'armée du crime"sortie en salle le 16 septembre.  raconte leur belle et tragique histoire.

 

Pendant la dernière guerre mondiale, dans Paris occupé, des immigrés hongrois, polonais, roumains, espagnols, souvent juifs, créèrent, en 1943, un réseau de Résistance affilié aux FTP, sous la direction du poète arménien Missak Manouchian.

 


Aucun groupe de lutte contre l'oppresseur ne fut plus ravageur. Ses membres exécuteront des centaines d'attentats, dont le meurtre d'un général SS, et des déraillements de trains. Arrêtés sur délation par la milice française et remis à la Gestapo, vingt-trois de ces résistants furent torturés et fusillés au mont Valérien. Le visage d'une dizaine d'entre eux figura sur l'affiche «L'armée du crime» placardée dans toute la France.


Le courage et le sacrifice de ces étrangers, jeunes pour la plupart, qui moururent pour la France, n'étaient pas très connus jusqu'au poème d'Aragon, «L'affiche rouge», mis en chanson par Léo Ferré. Il donna ensuite lieu à un film portant le même titre et réalisé par Franck Cassenti.

 

 


Commenter cet article