18ème Festival du Film Arabe de Fameck

Publié le par Le Blog du MRAP Fédération de Moselle

   Du 10 au 21 octobre, la ville de Fameck en Moselle accueillera la 18ème édition du Festival du film Arabe. Un rendez-vous annuel qui s’est imposé par la richesse de la programmation et des manifestations multiculturelles qu’il propose.

 

a-festival-du-Film-Arabe-copie-1.jpgVingt-neuf films sont prévus au programme, avec des avant-premières, des inédits et des exclusivités. Des avant-premières avec les films : « La graine et le mulet » de Abdellatif KHECHICHE, « Le chaos », le dernier film de Youssef CHAHINE, tous deux sélectionnés à la Mostra de Venise, « La visite de la Fanfare » d’Eran KOLIRIN qui a reçu cette année le Prix de la Jeunesse à Cannes, seront projetés pendant toute la période du Festival.

 

Le Festival du Film Arabe a la volonté depuis toujours d’être un lieu de parole, d’expression pour les réalisateurs. Seront présents Mme Selma BACCAR (« Fleur d’oubli »), M. Hamid FARIDI (le vélo), M. Abdelhaï LARAKI (Parfum de mer), M. Mehdi CHAREF (« Cartouches gauloises »), M. Okacha TOUITA (« Morituri ») et bien d’autres.

 

Cette année, la Tunisie sera particulièrement à l’honneur avec sa filmographie riche et variée, Nouri BOUZID (Président d’honneur du Festival) viendra présenter son nouveau film « Making off » et en hommage un de ses films le plus connu « L’homme de cendre ».

 

Cette année, le grand chanteur kabyle IDIR monte de nouveau sur la scène de la Passerelle à Florange pour nous faire vivre et découvrir la culture berbère le samedi 13 octobre 2007.


Le mot des organisateurs :


Diversité culturelle et métissage


Dans notre monde troublé, un signe encourageant vient de l’ouverture par les techniques de communication, à la connaissance des autres et en particulier, des cultures différentes. Dès sa création, c’était le but premier du Festival du Film Arabe de Fameck.

 

Au fil des ans, nous avons vu avec satisfaction la production cinématographique de la plupart des pays arabes s’étoffer à la fois en quantité des films produits, en diversité, en qualité artistique et en enrichissement de leur contenu.

 

En même temps la diffusion sur les écrans français des films produits ou co-produits s’est élargie et les acteurs et réalisateurs s’imposent parmi les grands. Tous les supports culturels apportent les mêmes satisfactions.

 

Mais une constatation s’impose : la rencontre des différentes cultures entraîne une interaction et peu à peu se dégage une culture originale, née du brassage des arts et des idées, que l’on peut définir comme une « culture métissée » qui vient enrichir les cultures d’origines variées.

 

Quel meilleur atout pour un avenir dépassant les rapports plus ou moins imposés ?  Le Festival du Film Arabe de Fameck, dont la population est très fortement issue des différentes immigrations, en est le reflet et la démonstration originale.

 

C’est la 18e édition du Festival : c’est l’âge de la majorité, la preuve que toute une jeunesse a vécu à son rythme. C’est maintenant à tous ces garçons et filles de se l’approprier et d’en assurer la pérennité. 


René CAHEN, vice-président de la Ligue de l’Enseignement, Fédération des Oeuvres Laïques de la Moselle
Nouri BOUZID, réalisateur, président d’honneur de la 18e édition du Festival du film arabe de Fameck
Mario GIUBILEI,  président du Festival du film arabe de Fameck

 

Pour plus d’informations sur le programme de la 18ème édition avec les dates de projection des films, la présence des réalisateurs, les animations, expositions et concerts, vous pouvez consulter le site du Festival: www.cinemarabe.org

20.09.2007


Commenter cet article