Mumia est de nouveau en danger de mort

Publié le par Le Blog du MRAP Fédération de Moselle

Soutenez nos amis du Collectif unitaire national "Ensemble, sauvons Mumia" :

 

     La Cour suprême des Etats-Unis a invalidé mardi 19 janvier, un jugement en appel qui avait lui-même annulé la condamnation à mort de Mumia Abu-Jamal en 2008. La Cour d'appel avait jugé que les jurés qui ont condamné Mumia à la peine capitale avaient reçu des instructions incorrectes. Saisie par le procureur, la Cour suprême en a décidé autrement. L'ancien journaliste et militant noir américain, qui était resté physiquement dans le couloir de la mort, y retourne donc juridiquement.

mumia.jpgJournaliste noir américain, Mumia Abu-Jamal a été condamné à mort en 1982 à l’issue d’un procès dont l’iniquité est internationalement reconnue. Accusé du meurtre d’un policier, il a toujours crié son innocence. Il est aujourd’hui l’une des figures emblématiques du combat pour l’abolition universelle de la peine capitale. D’un continent à l’autre, sa situation suscite une mobilisation continue depuis une vingtaine d’années. En mars 2008, une Cour d’appel fédérale avait suspendu sa condamnation à mort (sans que Mumia ne soit autorisé à quitter le couloir de la mort) au motif que les instructions données au jury lors du procès de 1982 avaient influencé le verdict et surtout n’étaient pas conformes au droit. La Cour confirmait toutefois sa culpabilité en refusant tout nouveau procès, sans le moindre réexamen des faits.

Parallèlement, en avril 2009, la Cour suprême des États-Unis rejetait l’ultime recours de sa défense en écartant toute nouvelle instruction eu égard au racisme qui a présidé au choix des jurés (récusation massive des candidats afro-américains), ce qui est pourtant contraire à la Constitution américaine. Cette décision de la plus haute juridiction est d’une extrême gravité car elle prive Mumia du droit à défendre son innocence et le condamne à mourir en prison. Cette décision a soulevé dans le monde entier l’émotion et la colère des défenseurs des droits humains.

Une campagne internationale de protestation est en cours sous la forme d’une lettre pétition sollicitant l’intervention du Président Obama. Campagne qui ne peut qu'être amplifiée par la dernière décision de la Cour suprême qui met à nouveau Mumia en danger de mort.

Le 9 décembre 2009, 10 000 premières signatures ont été déposées à l’Ambassade des États-Unis à Paris, à l’attention de Barack Obama.

  Nous vous invitons à en prendre connaissance et à la signer sur le site www.mumiabujamal.net

Publié dans Actualités

Commenter cet article