Marine Le Pen surfe en tête des sondages

Publié le par Le Blog du MRAP Fédération de Moselle

Un communiqué du MRAP National

 

Jouer sur la peur : qui roule pour Marine Le Pen ?

Un sondage du Parisien donne Marine Le Pen en tête du premier tour des élections présidentielles de 2012. Tout en dénonçant le peu de viabilité des sondages et l'utilisation anti démocratique qui en est faite, le MRAP tient à alerter sur les dangers que représente l'extrême droite.

Concernant les sondages, rappelons nous qu’ils donnaient Jean-Marie Le Pen et François Bayrou au coude-à-coude en 2007 ; ceux de 2002 donnaient Lionel Jospin largement en tête ! Le sondage du Parisien est une " enquête " par internet. Cela signifie entre autre chose que personne ne peut certifier que les réponses sont bien données par les interlocuteurs à qui la question a été posée. Nicolas Sarkozy aurait tout intérêt à ce que Marine Le Pen arrive au second tour ; c'est sans doute la seule candidate qu'il pourrait battre.

marine-le-penAu delà de ces manipulations de l'opinion publique, le danger "extrême droite" est bien réel et pas seulement pour les élections présidentielles. Un vent mauvais souffle sur la France : la recherche permanente de boucs émissaires vise à faire oublier les vrais problèmes qui préoccupent les Français. Etrangers, Sans-papiers, Roms, Gens du voyage, chômeurs, fonctionnaires, magistrats, musulmans ... sont livrés tour à tour à la vindicte publique.

 

Le racisme se banalise au plus haut sommet de l'Etat. Le Président de la République, ses ministres, le parti qui les soutient, franchissent toujours plus les garde-fous qui séparaient la droite républicaine de l’extrême-droite xénophobe.

 

Cette stratégie de la diversion permanente vise à compenser les effets d’une crise de confiance croissante entre les citoyens et le pouvoir politique ; elle se traduit par une course poursuite électorale entre ceux qui nous gouvernent et l’extrême-droite, comme le prouvent les derniers propos de Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen voulant faire croire au danger d'un afflux massif de migrants suite aux révolutions en cours dans les pays arabes.

Même si Marine Le Pen est présentée comme un personnage plus " soft " que son père, elle reste fidèle à l’héritage intellectuel de la vieille extrême-droite raciste xénophobe, sexiste, homophobe.

Son projet, soit-disant social, ne doit pas faire illusion. N'oublions pas qu'elle veut :

- tout privatiser, poursuivant ainsi la destruction des services publics
- renforcer les cadeaux fiscaux au patronat,

- supprimer les charges sociales patronales (le programme du Front National offrirait au patronat et aux banques une augmentation de leurs profits)
- poursuivre la casse de la sécurité sociale et de la retraite par répartition
- instaurer une plus grande flexibilité du travail, une baisse du temps de travail sans maintien des salaires
- le retour des femmes à la maison
- l'interdiction de faire grève

Comme Nicolas Sarkozy, elle fait l'amalgame insécurité-immigration mais elle nie l'insécurité sociale, le chômage, la précarité, la difficulté pour les jeunes de trouver un emploi, l'impossibilité pour certaines familles de se loger, de se soigner, la casse de l'école, la fermeture des hôpitaux..

C'est d’une politique sociale et économique qui respecte les droits de toutes et tous dont les citoyens ont besoin ; ceux qui se refusent à répondre à ces aspirations brandissent la peur, la stratégie du bouc émissaire, le rejet de l'Autre comme arme de gouvernement. L’histoire nous enseigne les conséquences désastreuses de cette stratégie.
Le MRAP en appelle à la vigilance démocratique et aux mobilisations unitaires pour faire échec à ces incendiaires sans attendre les présidentielles.

Paris, le 7 mars 2011.
------
Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples
43 bd Magenta - 75010 Paris - Tél. : 01 53 38 99 99
Site web : http://www.mrap.fr

Publié dans Citoyenneté

Commenter cet article