Le MRAP soutient la volonté des peuples à disposer d’eux-mêmes

Publié le par Le Blog du MRAP Fédération de Moselle

Un communiqué du MRAP national

 

Le MRAP soutient la volonté des peuples à disposer d’eux-mêmes et appelle la France à la respecter


Les citoyens de plusieurs pays d’Afrique, du Proche et du Moyen Orient  descendent en masse dans les rues et les places pour revendiquer le respect de leur dignité. Ce mouvement de contestation touche désormais, pour certains depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Lybie, l’Egypte, la Jordanie, la Syrie, l’Irak, l’Iran, le Yémen, le Bahreïn, Djibouti, .... Il est prévisible qu’il s’étendra prochainement à d’autres pays de l’Afrique sub-saharienne.

Ces révoltes constituent un tournant fondamental qui démontre une nouvelle fois la puissance Je-t-aime-mon-peuple.jpgdes peuples à changer le cours de leur histoire.

Les manifestations en cours constituent, en soi, une victoire importante sur la peur qui a suffoqué ces peuples pendant des décennies. Le MRAP condamne la répression parfois meurtrière de l’expression pacifique des revendications populaires.

Certains de ces peuples ont déjà été, par le passé, les héros des mouvements de libération du joug colonial. Aujourd’hui, ils sont tous à l’avant-garde du combat pour le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et des luttes sociales pour une répartition équitable des richesses produites par leurs pays.

Les anciennes puissances coloniales, et singulièrement la France, ainsi que l’Union européenne tout en se présentant comme les promoteurs du pluralisme et de la démocratie, ainsi que les défenseurs des droits
humains, portent une responsabilité toute particulière dans l’accession et le maintien au pouvoir de régimes dictatoriaux qui ont pérennisé la misère économique et sociale de leurs peuples.

À l’aube de ce troisième millénaire, les dirigeants de la vieille Europe doivent se garder de sous-estimer la force des mouvements populaires qui ne sont que le prolongement de celles que l’on voulait croire être uniquement des « émeutes de la faim ».

Les peuples réclament que des réformes radicales, tant sur les plans politiques qu’économique, soient mises en oeuvre le plus rapidement possible afin que leurs aspirations à la dignité, à la libre participation à la vie politique et au progrès social se concrétisent.

L’Union européenne, et notamment la France, se doivent de prendre toutes les mesures nécessaires afin de s’assurer que les peuples jouissent pleinement de leur droit à disposer d’eux-mêmes, conformément aux engagements pris sur le plan international. Des décisions claires doivent être prises pour la suspension immédiate de toute fourniture d’armement et collaboration militaire avec les pays qui connaissent des mouvements populaires de contestation. À plus long terme, c’est la nature même des rapports avec les pays de l’hémisphère sud qui devront faire l’objet d’une réévaluation, y compris en ce qui concerne la coopération au développement et l’appui fourni aux entreprises favorisant les circuits de la corruption.

Le MRAP soutient tout mouvement des peuples en vue de la conquête de leurs droits civils et politiques, ainsi qu’économiques, sociaux, et culturels.

Paris, le 22 février 2011.
--
Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples
43 bd Magenta - 75010 Paris - Tél. : 01 53 38 99 99
Site web : http://www.mrap.fr

Publié dans Proche et Moyen-Orient

Commenter cet article