Le Front National affiche son racisme.

Publié le par Le Blog du MRAP Fédération de Moselle

   Depuis la fin de cette semaine, des colleurs d’affiche du Front national (FN) en région Provence-Affiche-suisse-minaret.jpgAlpes-Côte d’Azur diffusent une nouvelle affiche du parti d’extrême droite. Celle-ci recopie, en l’adaptant à l’Hexagone, une affiche utilisée par la droite populiste suisse, avant le référendum de novembre 2009 sur l’interdiction des minarets dans ce pays.

Révélée par les médias, cette affiche se retrouve (entre-temps)/désormais également (aussi) sur différents sites du FN sur Internet, signe que ce parti en revendique (donc) clairement le contenu. L’affiche électorale en question, signée par la branche jeunesse du parti d’extrême droite, montre une femme portant le voile intégral – ou niqab - sous le titre « Non à l’islamisme » et en sous-titre « la jeunesse avec Le Pen ».

Affiche-Front-National.jpgA côté de cette femme, on voit plusieurs minarets se détachant sur une carte de France verte et blanche transformée en drapeau algérien orné d’ une étoile et d’un croissant. Les minarets reprennent de l’affiche suisse la forme de missiles menaçants, comme prêts à être lancés dans le cadre d’une attaque militaire de grande envergure.

Jouant sur l’amalgame entretenu et attisé entre islamisme et Islam, cet ensemble ne peut que contribuer à une incitation à la haine contre les populations immigrées musulmanes vivant en France. Son message n’est que le dernier avatar du vieux couplet de l’extrême droite – qui n’a pas manqué de contaminer la parole et le débat publics - présentant l’immigration ou la présence d’immigrés comme une prétendue « invasion » et donc un danger.

Le fait d’utiliser des symboles évoquant des armes de guerre sur cette affiche ne fait qu’illustrer cette thèse, assimilant la migration d’êtres humains à une invasion guerrière. Le message ne peut donc constituer qu’une incitation à la haine contre un groupe de personnes, défini par leur appartenance à une religion déterminée ou à une nationalité. Il tombe ainsi sous le coup de la loi, constituant le délit d’« incitation à la haine raciale ».

Conjointement avec d’autres associations - dont l’Espace franco-algérien, le CRAN ou le collectif « Devoir de mémoire » - le MRAP s’associe à une plainte contre le message véhiculé par cette affiche. Il demande, en urgence, le retrait de l’affiche, l’interdiction de la coller ainsi que la condamnation de ses auteurs.

Paris, le 26 février 2010
Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples
43 bd Magenta - 75010 Paris - Tél. : 01 53 38 99 99

  Site web : http://www.mrap.fr



Publié dans Discrimination

Commenter cet article