L'esclavage, crime contre l'humanité

Publié le par Le Blog du MRAP Fédération de Moselle

10 mai 2010 : 10ème anniversaire de la loi pour la reconnaissance de l'esclavage et de la traite négrière comme crime contre l'humanité

Le MRAP rend hommage à la loi du 10 mai 2001 dont la députée de Guyane Christiane Taubira fut la cheville ouvrière. Cette loi a reconnu la tragédie de l'esclavage et de la traite négrière en tant que crime contre l'humanité. Elle affirme également la nécessité que les manuels scolaires et programmes de recherche en histoire accordent à la déportation transatlantique de millions d'êtres humains « la place conséquente qu'elle mérite ».

S'il reste à la faire reconnaître partout dans le monde comme crime contre l'humanité, le chemin restant à parcourir en France même n'en est pas moins conséquent.

Le MRAP souligne en effet le lien étroit qui existe entre la reconnaissance de l'esclavage et les esclave-amistad.jpgconséquences à tirer des indépendances africaines du joug colonial il y a maintenant cinquante ans. Ces dernières n'ont pas mis fin à l'exploitation du continent africain comme en témoigne les migrations de la pauvreté et du travail qui n'ont fait que s'amplifier au niveau mondial.

Parce que le poids de l'héritage de ce crime pèse aujourd'hui encore sur l'Afrique, le MRAP réaffirme en ce mois de mai 2010, son ferme soutien à la marche des sans papiers de Paris à Nice pour leur régularisation à l'occasion de la conférence gouvernementale de Nice qui entend commémorer le cinquantenaire des indépendances. Le MRAP rappelle à cette occasion sa revendication permanente de régularisation de tous les sans papiers.

Cette
journée doit donner matière à réflexion sur la persistance de discriminations intolérables et la nécessité d’établir  d’autres liens avec les outre-mers afin que la métropole mette fin à  la relation inégale qui perdure,  et  qu’elle s’habitue à dialoguer avec les habitants de ces territoires sur un pied d’égalité et écouter ce qu’ils ont à dire.


Le MRAP demande la reconnaissance en droit international de l'esclavage et de la traite comme crime contre l'humanité. Seule une telle reconnaissance peut ouvrir la voie à la justice et à une coopération véritable.


Paris, le 10 mai 2010.
____________________
Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples
43 bd Magenta - 75010 Paris - Tél. : 01 53 38 99 99

Publié dans Actualités

Commenter cet article