"Douce France" un livre d'Olivier Le Cour Grandmaison

Publié le par Le Blog du MRAP Fédération de Moselle

 

   Olivier LE COUR GRANDMAISON a publié le 1er octobre 2009 son nouveau livre : « Douce France : rafles, rétentions, expulsions » aux éditions LE SEUIL. Un livre élaboré avec RESF (Réseau Education Sans Frontières).

 

L’auteur :

Olivier Le Cour Grandmaison enseigne les sciences politiques et la philosophie politique à l'Université. Il a notamment publié Les Citoyennetés en Révolution 1789-1794 (PUF, 1992), 17 octobre 1961 :  un crime d'État à Paris (collectif, La Dispute, 2001), Haine(s).  Philosophie et politique (PUF, 2002), Coloniser.  Exterminer.  Sur la guerre et l'État colonial (Fayard, 2005), et, avec G. Lhuilier et J. Valluy, Le Retour des camps ?  Sangatte, Lampedusa, Guantanamo… (Autrement, 2007). 

 

 

Le livre (résumé) :

« Nous connaissons les existences et les espoirs ruinés de ceux qui sont raflés placés en centre de rétention, puis forcés d'embarquer dans des avions ou des navires à destination de leur pays d'origine.  Telle est la situation qui nous porte à écrire, telle est la raison d'être de ce livre :  témoigner, penser, résister, autant que faire se peut.  »


Élaboré avec le Réseau Éducation Sans Frontières (RESF), Douce France est un livre engagé, rédigé par des spécialistes.  De façon méthodique et pluridisciplinaire, il explore la politique migratoire menée par la France.  Approches historiques, sociologiques, psychanalytiques et juridiques se complètent ici pour dresser le tableau inquiétant d’une politique indigne.


Publié sous la direction d'Olivier Le Cour Grandmaison maître de conférences en philosophie et sciences politiques à l'Université d'Évry-Val-d'Essonne, il rassemble des contributions de : Marc Bernardot professeur de sociologie, Alain Brossat professeur de philosophie, Armando Cote psychanalyste, Jérôme Valluy maître de conférences, Nicolas Ferran permanent de la Cimade, Serge Slama maître de conférences, Serge Portelli magistrat, Seloua Luste Boulbina chercheuse associée, Claire Rodier chargée d'étude au Groupe d'information et de soutien des immigrés (GISTI) ainsi qu'une vingtaine de témoignages de sans-papiers.

 


Commenter cet article