Barenboïm joue pour la première fois à Gaza

Publié le par Le Blog du MRAP Fédération de Moselle

Le chef d’orchestre Daniel Barenboïm a pour la première fois dirigé mardi un "concert pour la paix" dans la bande de Gaza, hier mardi, à la tête d’un ensemble spécialement formé pour l’occasion, "l’Orchestre pour Gaza".

Daniel Barenboïm, 68 ans, militant pour la paix entre Israéliens et Palestiniens, était à la tête d’une formation composée de 25 musiciens de prestigieux orchestres européens (Staatskapelle et Philharmonique de Berlin, Philharmonique de Vienne, Orchestre de Paris et Scala de Milan).

 

"C’est un geste unique de l’Europe toute entière pour vous, à Gaza", a expliqué le grand maestro, sous un tonnerre d’applaudissements. "Vous êtes bloqués ici depuis des années. C’est la raison pour laquelle nous sommes venus aujourd’hui. Pas seulement pour vous donner du réconfort et, peut-être, du plaisir d’écoute, mais aussi pour que vous compreniez que beaucoup de gens dans le monde s’intéressent à vous", a-t-il dit....

 

Pianiste et chef d’orchestre israélien porteur d’un passeport palestinien, Barenboïm a créé en 1999, avec son ami Edward Saïd, intellectuel palestinien décédé en 2003, un célèbre orchestre de jeunes arabes et israéliens de 14 à 25 ans, l’Orchestre Divan, qui se produit dans le monde entier. "Mon mari aurait été enchanté. J’espère que les gens apprécient et comprennent le sens de cette visite (de Daniel Barenboïm)", a déclaré à l’AFP Mariam, l’épouse d’Edward Said...

 

Né à Buenos Aires en 1942 de parents juifs d’origine russe, Daniel Barenboïm utilise depuis longtemps sa renommée internationale pour promouvoir la cause de la paix entre Israël et ses voisins.

"Je suis un Palestinien. Je suis aussi un Israélien. Vous voyez donc qu’il est possible d’être les deux", a expliqué passionnément le maestro au public. Il apparaît régulièrement en Cisjordanie, mais il s’est vu refuser à plusieurs reprises par les autorités israéliennes la permission de se rendre à Gaza en transitant par le territoire israélien. Les civils israéliens sont interdits d’entrer dans les Territoires palestiniens par le gouvernement israélien.

 

Source : Agences de presse 04-05-2011

Publié dans Proche et Moyen-Orient

Commenter cet article