Afghanistan : l'amplification de la guerre n'est pas la solution.

Publié le par Le Blog du MRAP Fédération de Moselle

Un communiqué de presse du MRAP National

Afghanistan : l'amplification de la guerre n'est pas la solution.
Retrait des troupes françaises


     Pris entre les contraintes de son opinion publique, les exigences des militaires et son Congrès, le président Obama a tenté de donner satisfaction à l'ensemble des parties en envoyant des troupes supplémentaires comme le réclamaient les militaires tout en fixant une date limite à l'intervention pour satisfaire son opinion publique. Néanmoins comme le président Obama devrait le savoir :

•  L'envoi de troupes supplémentaires est bien souvent le prélude à un engagement encore plus fort comme l'a appris le président Johnson au Vietnam
•  Pas plus l'afghanisation que la vietnamisation ne peuvent avoir de résultat puisque les gouvernements sur place ne sont que des marionnettes dépendantes de forces étrangères
•  La corruption qui mine ces gouvernements est consubstantielle du système mis en place et en fait partie intégrante, rendant impossible toute réforme radicale et toute évolution démocratique
•  Tout soutien populaire leur faisant défaut, les gouvernements mis en place ne peuvent survivre que dans la dépendance totale vis à vis des forces d'occupation
•  Compter sur une prise en main par l'actuel gouvernement afghan des destinées du pays est illusoire d'autant  qu'il a démontré toute sa déliquescence.

Ainsi se trouvent une nouvelle fois confirmées les craintes que le MRAP exprimait dès le début de l'intervention « la guerre ne résout aucun problème, mais ne fait qu'aggraver les situations » … et les populations afghanes qui ont à souffrir des bombardements de l'OTAN peuvent en témoigner.

Aujourd'hui les Etats Unis l'apprennent une nouvelle fois à leurs dépens et le président Obama ne peut qu'en supporter les conséquences car même la moins mauvaise des solutions, le retrait immédiat des forces, ne peut changer le fait que l'Afghanistan aura été un pays sacrifié.  Le président Obama a choisi une fuite en avant qui ne fera que retarder l'inexorable tout en faisant fi du malheur des populations.

Cette décision prouve une fois de plus,  le danger de l'instrumentalisation de l'OTAN au service d'une politique contraire aux intérêts de la paix. Le ministre britannique des Affaires étrangères David Miliband a appelé vendredi les pays de l'Otan à faire un "maximum" d'efforts pour renforcer leur présence militaire.

le Conseil des ministres italien a confirmé l'envoi de 1 000 soldats supplémentaires à la demande du président américain.  Le Président Nicolas Sarkozy s’est
empressé de saluer un "discours courageux, déterminé et lucide" réaffirmant l’engagement de la France. Aujourd'hui, il laisse  entendre que le gouvernement pourrait répondre à la demande d’Obama et accroître la participation de la France  alors que près de 4.000 soldats français participent déjà à cette sale guerre.

C'est pourquoi le MRAP réitère son exigence du retrait de toutes troupes étrangères présentes en Afghanistan. Seule, une solution politique peut ramener une paix durable et rendre au peuple afghan sa souveraineté et la possible de reconstruire un pays ravagé par 30 années de guerres.

Paris, le 4 décembre 2009
Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples
43 bd Magenta - 75010 Paris - Tél. : 01 53 38 99 99
Site web : http://www.mrap.fr



Publié dans Actualités

Commenter cet article