Action Boycott, Désinvestissements, Sanctions

Publié le par Le Blog du MRAP Fédération de Moselle

Un collectif d’associations "Boycott, Désinvestissements, Sanctions" (BDS) se met en place à Metz.

Il s’est donné pour  mission de relayer la campagne internationale, non-violente et citoyenne qui vise à « en finir avec l’impunité d'Israél et à contraindre ce pays  à respecter le Droit ».

 

Israël : n’achetons pas les produits de la colonisation du peuple palestinien !

 

Le saviez-vous ?

Quand vous achetez des fruits et légumes étiquetés « made in  Israël », ils proviennent souvent de la Vallée du Jourdain  et d’autres régions de Cisjordanie, produits sur des terres et avec de l’eau volés aux Palestiniens. C’est le cas notamment des dattes et BDSisrael.jpgagrumes commercialisés sous le label Carmel, des dattes de la marque Jordan River ou King Salomon. C’est le cas aussi de ceux entrant dans la fabrication des jus de fruits Jaffa, ou des plats préparés Sabra.

Quand vous achetez dans un supermarché un gazéificateur d’eau commercialisé sous la marque Soda Club, il a été fabriqué en territoire palestinien occupé dans la colonie de Mishor Adoumim.

Quand vous achetez des produits de beauté Ahava, ils proviennent de la Mer Morte, plus précisément de la colonie de Mizpe Shalem en Palestine occupée.

 

Israël exporte des produits des colonies de Palestine occupée en toute illégalité :

- Il utilise le code-barre pour nous faire accepter la violence de la colonisation. En effaçant toute traçabilité, les colons transforment le geste anodin de l'acheteur en complicité involontaire de l'expropriation incessante subie par les Palestiniens de Cisjordanie.

- Il contrevient tout d’abord à la 4ième convention Genève et aux résolutions de l’ONU qui déclarent les colonies en territoire palestinien illégales.

- Il contrevient à l’accord d’association entre l’Union Européenne et Israël, qui, par son article 83, exclut les produits des colonies des avantages fiscaux dont jouissent ceux « du territoire israélien».

- Il contrevient au Code français du commerce, qui interdit la falsification des «règles d’origine» des produits.

- Il contrevient à la Directive européenne 2005/29/CE relative aux « pratiques commerciales déloyales des entreprises vis-à-vis des consommateurs ».

Alors , avec nous, participez à la campagne internationale

Boycott - Désinvestissement - Sanctions

pour faire échec à la politique d'oppression à l'encontre du peuple palestinien

qui est celle de l'Etat d'Israël.

Le Boycott : c'est ne plus acheter de produits étiquetés « made in Israël » qui n'affichent pas leur origine lorsqu'ils proviennent des colonies illégales d'Israël, dans les territoires palestiniens occupés.

Le Désinvestissement : c'est le retrait d'entreprises françaises qui tirent profit de l'occupation et de la colonisation. Par exemple, concernant le tramway qui relie la ville de Jérusalem israélienne aux colonies implantées dans la Jérusalem palestinienne, une campagne a conduit VEOLIA à se désengager de ce projet. L'AFPS poursuit l'entreprise ALSTOM en justice pour son implication dans ce même projet.

Les Sanctions : c'est la suspension des accords d'association entre l'Europe et Israël tant que ce pays bafoue les droits de l'homme. Exigeons-le de nos députés.

L’Etat d’Israël viole en permanence le droit international ; faisons tout pour qu’il soit mis un terme à l’impunité insupportable dont il bénéficie.

Aujourd'hui, pour aider le peuple palestinien, chacun peut agir en faisant ses courses. 

En effet, face à  l’inaction complice du gouvernement, des citoyens et consommateurs  se lèvent pour dire : « Nous n’achèterons plus de produits illégaux provenant des colonies israéliennes implantées illégalement en territoires Palestiniens, tant qu’Israël viole impunément toutes les résolutions de l’ONU.»

 

Le Collectif de Metz organise une action d'explication et d'information sur cette campagne  :

 

SAMEDI 27 NOVEMBRE 2010 de 14h à 16 h. à METZ

rendez-vous devant le magasin Eurodif

à l'angle des rues de la Doucette et de la Tête d'or (centre ville) 

 

Le collectif est composée des organisations suivantes :

ADM (Artisans du Monde), AFPS (Association France Palestine Solidarité), FASE (Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique), MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples), MJCF (Mouvement de la Jeunesse Communiste de France), NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste)...


La campagne BDS commence à inquiéter les autorités israéliennes et françaises si bien que de nombreux militants défenseurs pacifiques du droit  viennent  d’être de manière scandaleuse, accusés  d’ « incitation à la haine raciale ».
En solidarité avec ces militants, le collectif proposera de signer « l'appel en soutien à Stéphane Hessel » en expliquant que c’est le monde à l’envers : que les défenseurs du droit sont convoqués par la police pendant que s’étalent dans les centres commerciaux des produits illicites des colonies. La violation du droit n’est pas le fait des militants mais bien des institutions israéliennes.
 

> contact : collectif.bds.metz@gmail.com

> site :  bdsmetz.sitew.com




Publié dans Proche et Moyen-Orient

Commenter cet article