Amir Péretz, ministre israélien de la Défense… ou ministre de la Défense de l'Environnement ?

Publié le par Le Blog du MRAP Fédération de Moselle

30 kilomètres de "murs suspendus" en Judée
      «Le ministre israélien de la défense, Amir Péretz, a annoncé, mardi 9 janvier, la suspension, sur une portion de 30 kilomètres sur 650, de la construction de la"barrière de protection antiterroriste" - nommée "mur de l'apartheid" par ses adversaires - qu'Israël construit en Cisjordanie. La zone est située dans le désert de Judée.

Cette décision fait suite à une campagne de la Société de protection de la nature, qui a reçu le soutien de nombreux dirigeants et des colons israéliens de la région. Ce désert aux paysages magnifiques, au sud de la Cisjordanie, inclut une réserve protégée. Les défenseurs de la nature ont argué que le "mur" portait atteinte à la flore et à la faune, empêchant en particulier les déplacements naturels des animaux. » .
Le Monde du 13.01.2007


Ah, qu’il est touchant M. Amir Péretz ! Quelle attention particulière portée à la faune et à la flore mises en danger par la construction du Mur de séparation ! Le ministre de la Défense se mue en ministre de la Défense de l’environnement !

Mais qu’en est-il des êtres humains ?
La construction du Mur ne porte-t’il pas atteinte aux populations palestiniennes ? N’empêche-t’il pas leurs déplacements ?
Ne les enferme-t'il pas dans une véritable prison à ciel ouvert ?


Publié dans Proche et Moyen-Orient

Commenter cet article