Libye : cinq infirmières bulgares et un médecin palestinien risquent la peine de mort

Publié le par Le Blog du MRAP Fédération de Moselle


 Cela fait bientôt 8 ans que ces infirmières bulgares et ce médecin palestinien sont emprisonnés en Libye. Aujourd'hui, ils attendent le dénouement de leur procès et risquent toujours la peine de mort, en dépit de la mobilisation internationale.

Bouc-émissaires d'un système de santé défaillant, ils sont injustement accusés d'avoir contaminé 426 enfants libyens par le virus du sida à l'hôpital pour enfants de Benghazi.

Ils ont subi violences et tortures dans le cadre de leur arrestation.

Lors du procès de mai à novembre 2006, la justice libyenne a toujours refusé de prendre en compte les expertises internationales menées par d'éminents professeurs comme Luc Montagnier, codécouvreur du virus du sida. Ce non respect des règles du procès équitable a altéré la défense des accusés.

Les avocats d'Avocats Sans Frontières France (ASF) ont déposé, devant la Cour de Tripoli, un mémoire relevant ce non-respect des droits fondamentaux des accusés ainsi que leur incontestable innocence.

Malheureusement, le Ministère Public n'en a pas tenu compte et a requis une nouvelle condamnation à mort le 29 août 2006.

Le 6 novembre 2006, indignés par cette procédure qui a alerté la communauté scientifique, 114 Prix Nobels ont lancé un appel au Président Kadhafi sollicitant l'examen par la justice libyenne de l'expertise internationale et le nécessaire respect des droits de la défense.

Le 6 décembre 2006, les travaux d'un groupe d'experts scientifiques ont été publiés par la revue Nature et ce nouvel élément a aussitôt été porté à la connaissance de la Cour par Avocats Sans Frontières France.

Cette expertise met sérieusement en doute la culpabilité des accusés en affirmant que « la probabilité que cette épidémie se soit déclenchée après l'arrivée des soigneurs est pratiquement de zéro ». Il s'agit là de la « preuve moléculaire » de l'innocence des accusés.

Le verdict sera rendu ce mardi 19 décembre 2006.

Avocats Sans Frontières France sera représentée à cette audience par maître François Cantier, Président de l'Association et maître Ivan Paneff et poursuivra son combat contre cette injustice jusqu'à la proclamation de l'innocence des six accusés et leur libération.

PLus d'infos sur la campagne pour leur libération, voir notre précédent article


Publié dans Actualités

Commenter cet article