Le MRAP dénonce les «propos révulsants» de Pascal Sevran

Publié le par Le Blog du MRAP Fédération de Moselle


Dans un livre à paraître et dans un entretien à Var Matin, l'animateur télé évoque la «stérilisation» pour remédier à la pauvreté africaine / Les appels se multiplient pour son exclusion du service audiovisuel public / Lui a affirmé samedi n'être pas raciste.
Article paru dans Liberation.fr le 09.12.06

 
   C'est une polémique qui ne va pas s'éteindre comme ça. Dans un livre à paraitre en janvier puis dans un entretien à Var Matin le 2 décembre dernier Pascal Sevran livre, brut de décoffrage, son analyse sur la  démographie africaine. Dans l'ouvrage tout d'abord, l'animateur de France 2 fait référence au «sexe des Noirs» pour «expliquer» la pauvreté du continent.

Lors de son interview encore, commentant son livre à venir, il en remet une couche : «L'Afrique crève de tous les enfants qui y naissent sans que leurs parents aient les moyens de les nourrir. Je ne suis pas le seul à le dire. Il faudrait stériliser la moitié de la planète». Dans le livre,  «le Privilège des jonquilles» l'animateur  écrit : «Le Niger. Safari-photo insoutenable. Des enfants on en ramasse à la pelle dans ce pays (est-ce un pays ou un cimetière ?) où le taux de fécondité des femmes est le plus élevé au monde. Neuf enfants en moyenne par couple. Un carnage. Les coupables sont facilement identifiables, ils signent leurs crimes en copulant à tout-va. La mort est au bout de leur bite. Ils peuvent continuer puisque ça les amuse...»

Aussitôt, vendredi, dans un communiqué, le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) dénonçait des «propos révulsants» qui «révèlent l'analphabétisme qui caractérise Pascal Sevran en matière de connaissance des causes réelles de la pauvreté en Afrique». Il «véhicule les stéréotypes et clichés racistes les plus éculés à l'endroit des populations noires», ajoute le texte..

Le Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais a pour sa part annoncé le dépôt d'une plainte pour propos racistes et eugénistes, tandis que Faouzi Lamdaoui, secrétaire national chargé de l'égalité des chances au Parti socialiste, demande «l'"exclusion pure et simple du service public de l'audiovisuel» de cet «ami personnel» du ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy.

En plene tempête, Sevran  a tenté de s'expliquer sur les radios samedi, sans convaincre personne et sans faire la moindre excuse . «Rien en moi n'est raciste», affirme-t-il, refusant de tenir compte des plaintes déposées contre lui et des appels lancés pour qu'il soit privé d'antenne. «(L'animateur de M6 Marc-Olivier) Fogiel en a eu, tout le monde en a eu des plaintes», a réagi l'animateur sur RFO. «Quand les gens liront le livre, ils verront bien. Il suffit que les gens qui me connaissent ou qui m'aime parlent pour moi et puis voilà, je vais laisser passer ça.»

S'il ne revient pas sur ses dires, il maintient également ses écrits. «Le texte est très beau, je ne retire pas une ligne du texte que j'ai écrit», a-t-il souligné. «Je dis que les adultes sont irresponsables et pas seulement les Africains que j'embrasse, et je serre sur mon coeur les bébés maltraités.»

La direction de France Télévisions a néanmoins annoncé la convocation de Pascal Sevran «dans les plus brefs délais».

09.12.06


Publié dans Discrimination

Commenter cet article