Foot amateur : des agressions plus verbales que physiques

Publié le par Le Blog du MRAP Fédération de Moselle


  Pour la première fois, et au travers d’une analyse portant sur pas moins de 19.000 matchs, l’Observatoire national de la délinquance (OND), dans son bulletin Grand Angle (n°18), présente une étude approfondie sur les violences et incivilités qui pourrissent le quotidien du foot, sport le plus populaire en France.


Se basant sur les données enregistrées par les statisticiens de la Fédération française de football, via leur organe de contrôle mis en place en 2005 (l’Observatoire des comportements), le rapport présente, pour les saisons 2006-2007 et 2007-2008, des chiffres qui battent en brèche certains clichés qui collent aux crampons. 

Pour 1.000 rencontres considérées comme étant à risques, 14 ont été émaillées d'au moins un incident en 2006-2007 et 18 en 2007-2008 :

- l'agression verbale, durant les matches à incidents, est «la plus fréquente», constate l'OND: 48,3% en 2007-2008 (50,7% la saison précédente).

- 46,7% ont été des agressions physiques en 2007-2008 (43,8 % la saison précédente).

- les atteintes aux biens et agressions racistes sont très minoritaires, quelque 1%.


L’objectif avoué et louable des autorités du football français est de lutter toujours plus contre la multiplication des faits de violence, phénomènes pris très au sérieux depuis 1995 et le renforcement du code des procédures disciplinaires de la Fédération. Campagnes de sensibilisation à répétition, meilleurs échanges des données sensibles avec les pouvoirs publics, la Ligue de football amateur actionne des leviers en tout genre. Cette étude s’inscrit dans la parfaite continuité de cet élan de «pacification des rencontres, car le football est avant tout un sport qui ne doit engager que des valeurs de plaisir et de respect des autres», assure-t-on du côté de la FFF. «Et le meilleur moyen de contrer les incivilités, est encore de connaître leurs racines et leurs natures exactes.»



15.07.2009

Publié dans Actualités

Commenter cet article