Proche-Orient : la France doit agir ! Lettre au Président de la République

Publié le par Le Blog du MRAP Fédération de Moselle

    La situation dramatique et l'escalade de la violence au Proche-Orient ne peut laisser personne indifférent. L'invasion d'un pays souverain comme le Liban s'ajoute à l'opération guerrière contre la bande de GAZA.

La France doit agir. C’est le sens de la lettre (une initiative du Mouvement de la Paix)  que vous pouvez reproduire (en la personnalisant si vous le souhaitez) pour l'envoyer au Président de la République.
Vous  pouvez aussi l'envoyer par mail en allant sur le site :  http://www.elysee.fr/ecrire/index.html

Nous soutenons cette action et invitons toutes les personnes éprises de paix à reproduire cette lettre et à l'adresser au Président de la République.



Modèle de lettre :


Vos coordonnées

Monsieur le Président de la République
Palais de l'Elysée
55, rue du faubourg Saint-Honoré
75008  Paris


Monsieur le Président,


          Très inquiet(e) des événements qui se déroulent au Proche Orient, je  vous demande de tout mettre en oeuvre pour arrêter cette escalade  meurtrière. Israël, ni aucun pays sous aucun prétexte, n'a le droit  de bombarder un pays souverain ni de lui imposer un blocus. La France doit exiger l'arrêt immédiat des hostilités, le respect du droit  international et des conventions de Genève, il y va de la paix du  monde et de la crédibilité du système de sécurité international.

         Monsieur le Président, « Au Proche-Orient (…) combien de temps le  monde acceptera-t-il cette tragédie qui broie des vies et des  peuples, qui nuit au développement et à la stabilité d'une région par ailleurs essentielle pour la sécurité de tous, qui creuse un fossé d'incompréhension et de ressentiment entre les cultures, les  civilisations, les religions ? » vous interrogiez-vous dans votre  discours à la Conférence des ambassadeurs en 2004, et vous 
affirmiez :« Il est indispensable  que  la  communauté  internationale  assume ses responsabilités, qu'elle  constate les résultats désastreux  de son inaction et s'affranchisse de ses fausses prudences. »

        Au Conseil de sécurité, au G8, comme membre européen du Quartet, la  France peut agir pour enrayer la logique de guerre, faire cesser  l'injustice des sanctions économiques, desserrer l'étau qui enserre  Gaza et exiger la relance de véritables négociations.

        Pour la sécurité du monde, pour que chacun dans la région puisse  vivre en paix et en sécurité, Palestinien, Israélien ou Libanais, j'attends de la France, comme vous le disiez, « qu'elle fasse enfin écho à ceux qui, en Israël comme dans le monde arabe, s'efforcent de faire entendre, au milieu du fracas, la voix de la raison et de la Paix. »


Signature




Publié dans Proche et Moyen-Orient

Commenter cet article