Au sujet de la visite d'Obama au camp de Buchenwald

Publié le par Le Blog du MRAP Fédération de Moselle

Nous publions le communiqué de l'Association française Buchenwald-Dora et Kommandos diffusé à l'occasion de la visite du président Obama à Buchenwald. Il rappelle les cisconstances  de la libération de ce camp.


Le 5 juin 2009, le Président des Etats-Unis rend hommage aux déprotés de Buchenwald et aux troupes américaines qui ont accompagné la libération la libération du camp de concentration.


     Barak Obama visitera le camp de concentration de Buchenwald, en Allemagne, le 5 juin. Son grand-oncle, M. Charlie Payne, alors simple soldat dans la 89ème division d'infanterie de l’armée américaine, a découvert le camp en avril 1945 alors que les détenus de Buchenwald venaient de se libérer.

"Je me rappelle avoir vu beaucoup de gens décharnés, en haillons et près de mourir de faim. Les gens tendaient leurs écuelles pour qu'on leur donne à manger", se souvenait encore Charlie Payne dans le journal Chicago Tribune du 9 mai. "J'ai vu des cabanes dans lesquelles on avait empilé les corps", disait le frère de la grand-mère par qui M. Obama a été élevé.


De 1937 à 1945, 240 000 personnes ont été internées et déportées à Buchenwald, provenant de 32 nations et d’abord de Pologne et d’Union soviétique. Plus de 50 000 n’en sont pas revenues. De 1940 à 1944, 25 000 français ont été internés à Buchenwald. La moitié seulement a échappé à la mort. Plus de 400 survivants français sont encore membres aujourd’hui de l’Association Française Buchenwald-Dora et Kommandos.


A côté des internés politiques allemands puis autrichiens les déportés de Buchenwald sont d’abord des victimes de la répression nazie contre toutes les formes d’oppositions à l’occupant. Sur l’histoire de ce camp et les conditions de détention vous trouverez des éléments sur notre site internet : www.buchenwald-dora.fr


Nous nous félicitons que le président Obama visite un des hauts lieux de la terreur nazie et rende hommage à toutes ses victimes, quelle que soit la diversité de leurs origines et les raisons qui en ont fait les victimes de la conception nazie du monde. C’est un signal fort pour la compréhension et la connaissance de la mentalité meurtrière de l’idéologie nazie dans toute sa dimension, tant répressive que génocidaire, visant ses ennemis politiques comme toutes formes d’oppositions et de différences : les asociaux, les malades mentaux, les témoins de Jéhovah les tsiganes, les protestants, les juifs, les socialistes, les communistes...


Nous devons souligner que :

Des Américains ont été déportés à Buchenwald. Il s’agit de 82 aviateurs dont les bombardiers ont été abattus par la Défense anti aérienne allemande au-dessus du sol français. La plupart ont été déportés vers Buchenwald, après un séjour dans les prisons françaises, par un convoi parti de la gare de Pantin le 15 août 1944.

Des Français étaient présents dans l’Armée américaine au moment où le camp de Buchenwald a été « découvert » par les Alliés. Nous avons publié en 1978 le témoignage de deux d’entre eux, Emmanuel Desard et Paul Bodot, aujourd’hui décédés dans le magazine de l’Association.


D’autres Français ont participé, aux côtés des Américains à l’évacuation des déportés. Nous avons publié le témoignage de l’un d’entre-eux, Raymond Savoyat, en mars 2007. Les déportés survivants ont prêté serment à Buchenwald de poursuivre la lutte pour la paix et contre le nazisme et rendu hommage au Président Roosewelt.


En avril 2010, le soixante-cinquième anniversaire de la libération du camp de Buchenwald sera consacré à l’apport des troupes américaines pour la libération et l’évacuation du camp.

 

Lien : http://www.buchenwald-dora.fr/6flashinfo/Obama/accueilobama.htm


Publié dans Actualités

Commenter cet article