Semaine de l'Education

Publié le par MRAP Fédération de Moselle


    Les élèves de troisième du collège de l'Albe à Albestroff ont analysé toutes les formes de racisme qu'ils peuvent rencontrer au quotidien.

Mis en place dès la rentrée 2005-2006 à l'initiative de Roberto Damelincourt, principal de l'établissement, le comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC) s'est mobilisé pour étudier l'un des thèmes qu'il se proposait d'aborder au cours de l'année : le racisme. Pour ce faire, le principal a sollicité le MRAP (mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples).

C'est ainsi que Jean-François Quantin, militant du MRAP, a rencontré, successivement, les élèves des trois classes de troisième pour une séance de travail d'une heure chacune. En quelques mots, le conférencier a présenté les objectifs de ce mouvement qui aide les victimes des discriminations raciales dans le cadre de permanences d'accueil, agit localement en relation avec les enseignants pour une école plurielle, réalise un travail pédagogique complet sur l'apprentissage de la tolérance, organise des fêtes interculturelles, gère un centre de documentation de plus de 800 ouvrages, intervient dans les séances de formation pour les partenaires éducatifs et sociaux, participe aux initiatives pour l'égalité des droits entre français et étrangers, mène une action conte l'expression des idéologies xénophobes...

Après une brève discussion avec les élèves visant à « tester » leur perception du racisme, il a projeté deux courts métrages présentant des situations « vécues » au travers desquelles les élèves ont été invités à déceler les différentes formes de racisme. Chaque film a fait l'objet d'un débat. Les élèves ont ainsi découvert que le racisme n'est pas forcément un problème de couleur de peau mais qu'il s'exprime sous des formes bien plus sournoises et parfois quotidiennes comme la haine de l'étranger, le mépris, l'indifférence, le rejet de ce qui différencie les hommes (religion, langue, coutumes, mode de vie, culture, raisons sociales...).

L'objectif visé par l'établissement au travers de ces conférences a été largement atteint. Les élèves ont été sensibles au thème abordé et ont pris conscience de ce que, parfois inconsciemment, leur attitude par rapport à l'« autre » peut provoquer comme sentiments et comportements.

Publié dans le Républicain Lorrain

07.04.2006


Publié dans Citoyenneté

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article