Etats-Unis, retour à la ségrégation dans les écoles ?

Publié le par Le Blog du MRAP Fédération de Moselle



Le 28 juin, la Cour suprême a rendu un jugement qui contredit l'une de ses décisions les plus célèbres : l'arrêt "Brown v. Board of Education" qui avait mis fin à la ségrégation scolaire en 1954.
   
      Il y a cinquante-trois ans, dans l'affaire Brown v. Board of Education (Brown contre la commission des affaires scolaires de Topeka), la Cour suprême avait statué que la séparation entre Noirs et Blancs dans les établissements scolaires était foncièrement inégalitaire, et avait ordonné aux écoles du pays de garantir la mixité raciale. Hier, la Cour suprême a pris le contrepied de cette décision et a indiqué à deux municipalités (Louisville, dans le Kentucky, et Seattle, dans l'Etat de Washington) qu'elles n'étaient pas autorisées à prendre des mesures, même modestes, afin de mélanger des élèves d'origines différentes. Le 28 juin restera comme un jour sombre pour la Cour suprême et pour l'idéal d'égalité raciale.

A-racial-discrimination-copie-1.jpgDepuis 1954, la Cour suprême est la force motrice de l'intégration aux Etats-Unis. Ses jugements ont rendu bus, bâtiments publics, parcs et terrains de jeu accessibles à tous les Américains. Cela n'a pas toujours été facile : des gouverneurs, des sénateurs et des foules en colère ont brandi la menace d'une résistance massive. Mais jamais la Cour suprême n'a vacillé, et sur la plupart des affaires les plus importantes, elle s'est exprimée d'une seule voix.

Hier, la nouvelle majorité conservatrice de l'institution a tourné le dos à cette glorieuse tradition en votant à cinq contre quatre une décision du juge John Roberts. Depuis un moment déjà, la Cour, devenue de plus en plus conservatrice au fil des ans, ne faisait plus grand-chose pour contraindre les pouvoirs locaux à favoriser la mixité raciale. Maintenant, elle fait même machine arrière, exigeant de l'ensemble des établissements scolaires publics qu'ils appliquent davantage de ségrégation.

Alors que la diversité s'accroît aux Etats-Unis, les écoles publiques sont de moins en moins mixtes. Plus d'un enfant noir sur six fréquente désormais un établissement où 99 % à 100 % des élèves appartiennent à des minorités. Cette "re-ségrégation" devrait nettement s'aggraver avec la nouvelle décision de la Cour.

Il ne faut pas s'y tromper, cette décision est extrêmement radicale. Affichant son désaccord, le doyen de la Cour, John Paul Stevens, a déclaré qu'il était "fermement convaincu" qu'aucun des juges qui siégeaient lorsqu'il a rejoint la Cour en 1975 "n'aurait approuvé la décision d'aujourd'hui". Il a également souligné la "cruelle ironie" de la Cour, qui a cité à l'appui de sa décision l'arrêt Brown v. Board of Education tout en le vidant d'une grande partie de sa substance et de son esprit.


Source : The New York Times

02.07.2007


Publié dans Discrimination

Commenter cet article