Soirée Ciné-débat sur la Tchétchénie

Publié le par Le Blog du MRAP Fédération de Moselle

"ITCHKERIE KENTI"ITCHIKERIE.jpg

(Les fils de l’Itchkerie)
Un film de Florent MARCIE

Vendredi 18 mai à 20 h 00
Cinéma CAMEO ARIEL
24 rue du Palais à Metz
 
Séance suivie d’un débat avec :
les Amis du Monde Diplomatique
le MRAP
la Ligue des Droits de l’Homme

 


Les fils d’Itchkérie, film documentaire français de Florent Marcie (2 h 25.) tourné en 1996 lors de la première guerre en Tchétchénie


     En janvier 1996, un jeune Français part pour la Tchétchénie en guerre, avec pour bagage une caméra vidéo, une toile à peindre et des couleurs. Pendant quelques semaines, il sillonne la République caucasienne, croisant le chemin des dirigeants indépendantistes, de combattants, de familles tchétchènes ou russes. A chaque fois, il leur demande d'ajouter une image à sa toile blanche.


Dix ans plus tard, Florent Marcie a exhumé les images qu'il a engrangées cette saison-là et en a fait un film. Itchkeri Kenti (les enfants de l'Itchkérie, le nom que donnent les Tchétchènes à leur pays) est un document qui émerge soudainement d'un passé que tout - la brutalité russe, l'indifférence occidentale - tend à maintenir enfoui. Mais ce souvenir du surgissement d'un peuple, arc-bouté contre une puissance écrasante, n'est pas seulement une pièce à verser aux archives de cette guerre, c'est aussi un film de cinéma à part entière.

Tourné clandestinement en Tchétchénie pendant la guerre, monté dix ans plus tard pour témoigner d’une histoire oubliée, « Itchkérie Kenti » est, aux yeux des Tchétchènes, un film symbole.
Limiter sa portée à la Tchétchénie serait cependant réducteur. En France, en Europe, en Algèrie, l’intensité des réactions parle d’elle-même : chacun se découvre un peu Tchétchène après avoir vu ce film sur l’humain dans la guerre et la résistance. Un film qui interroge sur notre mémoire.

 

Commenter cet article