Football : une sanction incohérente

Publié le par Le Blog du MRAP Fédération de Moselle

La Ligue est-elle crédible ? La sanction prise contre Milan Barros après son geste équivoque soulève l'émoi des associations antiracistes.

   Trois associations antiracistes (MRAP, Licra et SOS-Racisme) sont montées au créneau hier (04.05.07) pour critiquer la décision de la commission de discipline de la Ligue de sanctionner Milan Baros tout en écartant la thèse raciste pour son geste équivoque envers Stéphane Mbia. Lors de Lyon-Rennes du 18 avril, l'attaquant tchèque de A-MILAN-BAROS.jpgl'OL s'était pincé le nez et avait agité une main devant, comme pour éventer une mauvaise odeur, en s'adressant au Camerounais Stéphane Mbia.

Le MRAP, par la voix de son secrétaire général Mouloud Aounit, a dénoncé une décision « totalement incohérente, incompréhensible, ubuesque et dangereuse ». « Voilà quelqu'un qui vient d'être condamné à trois matches de suspension, mais en même temps on ne reconnaît pas la dimension raciste qui était pourtant sans ambiguïté », a-t-il lancé.

La Licra s'est elle aussi étonnée du « sombre mystère » de cette décision, tandis que SOS-Racisme la qualifiait de « très paradoxale », regrettant que la commission « ne soit pas allée au bout de son raisonnement et qu'elle n'ait pas pris une décision plus claire », selon son vice-président, Hermann Ebongue.

Les associations ont également fustigé la valeur pédagogique de la décision qui pour M. Aounit « ne peut que légitimer ceux qui véhiculent ce type de stéréotypes », dans les stades notamment. La Licra s'est insurgée contre les arguments fournis par Milan Baros (« mon meilleur ami dans le football est noir, il m'arrivait fréquemment de partager, à Liverpool, ma chambre avec des coéquipiers de couleur ») qui selon elle ne sont « ni probants, ni valables, encore moins sérieux pour qualifier l'acte ». « Ce sont justement les rhétoriques entendues et utilisées systématiquement de longue date par les racistes pour se défendre », déplore la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme.


Source : quotidien Le Républicain Lorrain, édition du 05-05-2007

 


Publié dans Revue de Presse

Commenter cet article